Bienvenue sur le site IMAC France

 

 

 

——————————————————–

Le Mot Du Président IMAC France

 

Maintenant que l’objectif « une équipe Française IMAC World Championships 2018 aux Etats Unis » est réalisé, il est temps d’ouvrir la vision sur la suite à donner à l’association IMAC France.

Dans un premier temps, il faut évoquer le F3M et IMAC et revenir aux fondamentaux.

En réalité, nous parlons d’une même passion, le Vol d’avion Grand Modèle ou Scale Aerobatics, et cela avec les mêmes avions, que ce soit pour le plaisir de voler ou le plaisir de la compétition.

En préambule, je tiens à lever toute ambiguïté, il n’y a ni opposition, ni concurrence, la pratique de l’un n’exclue pas la pratique de l’autre, pour moi c’est la pratique d’une discipline avec des philosophies qui diffèrent partiellement.

 

De nombreux pilotes m’ont posé la question :

Mais c’est quoi la différence F3M / IMAC ?

Effectivement, c’est une bonne interrogation, bien sûr la simple lecture des règlements nous apporte quelques éléments de réponse, mais il faut approfondir.

Si les règles de base sont identiques, figures de base, notation, l’agrégation du libre « free-style », aux résultats de la compétition est un point de divergence.

Cette partie n’est pas anodine du tout, en effet, l’obligation de présenter un libre comptant dans les points globaux du concours, représente un frein important pour de nombreux pilotes. Surtout lorsque ce dernier veut continuer à faire de la compétition après un changement de catégorie.

En IMAC, les pilotes du concours qui veulent s’exprimer en programme libre, avec un classement propre, alors cela devient totalement différent car c’est une démarche volontaire, et c’est pour leur plaisir. Cela conserve l’identité que l’on connaît particulièrement dans notre discipline.

L’autre divergence réside dans le nombre de catégories réglementaires.

Je vais tenter d’expliquer le pourquoi des cinq catégories IMAC, et c’est là qu’entre en jeux la philosophie IMAC.

Il faut considérer la pratique de la compétition comme une école qui doit permettre à un pilote d’évoluer avec l’ambition d’augmenter sa performance.

L’école doit se faire par niveau, en douceur afin d’éviter le découragement, elle doit se faire pour le pilote et non contre les autres. L’adversité ou l’émulation si elles apportent leurs lots de satisfactions, elles apportent aussi beaucoup de frustrations.

C’est ainsi qu’il vaut mieux participer à une catégorie ou le pilote fourni une prestation de qualité, avec peu de concurrents, plutôt que de participer à une catégorie trop ambitieuse, ou les résultats n’auront plus de signification car difficiles à analyser.

L’école c’est pouvoir analyser les vols, comprendre les fautes, c’est un vrai travail, sur la réglementation, ce n’est plus seulement une démarche de pilote mais une approche de la compréhension de jugement, c’est une autre vision.

Aussi la démarche IMAC insiste pour que les pilotes compétiteurs, apprennent le jugement et à l’exercer en tant que juge, c’est facilité car ils sont compétiteurs dans une autres série. Cela permet également d’appréhender humblement le travail des juges.

Enfin, il faut évoquer les compétitions internationales.

En fait, toutes les séries sauf la catégorie « Basic » sont représentées dans ces compétitions, ainsi tous les pilotes peuvent participer à leur niveau, avec bien sur un nombre de pilotes conséquents.

Cela représente des points clés de la compétition, elles ont le mérite d’exister, et ce sera un axe fort dans la démarche de IMAC France.

 

Il faut bien se rappeler que des échéances IMAC sont programmées en Europe, le Championnat d’Europe IMAC en 2020 et les Worlds IMAC Championships en 2022.

Ces objectifs donnent un sens, un but à la pratique de notre passion, et cela pour toutes les série, pas simplement une élite de 3 pilotes.

C’est l’action que nous souhaitons mettre en œuvre pour que les pilotes français puissent participer à ces compétitions, en toute sérénité, chacun dans la série.

 

Voilà ce que j’avais envie d’écrire après notre expérience américaine, pour que les choses soient clairement établies, sans équivoque, je suis prêt à approfondir et à répondre à vos questions par mail.

 

Voici une  illustration qui résume bien tout le texte ci-dessus,

Merci Jean Claude

Amicalement
Le président de IMAC France
Alain Détry